Summer Special neu

En Suisse, + 5000 ha de surfaces bio en un an

Source: Biosuisse

 

En Suisse, la surface bio a augmenté de 5'000 ha et le marché bio a dépassé 2 milliards de francs suisses (1,6 milliard d'euros) en 2013, déclare Bio Suisse, fédération regroupant plus de 90 % des producteurs bio suisses et propriétaire de la marque Bourgeon, dans un communiqué.

195 nouveaux producteurs Bourgeon se sont annoncés à Bio Suisse l’année passée. Il y a maintenant 5.884 producteurs et 847 transformateurs qui travaillent selon le Cahier des charges de Bio Suisse. Un total auquel il faut ajouter les 484 paysans qui appliquent l'ordonnance bio de la Confédération.

La surface cultivée en bio a augmenté de 5.000 ha en 2013, dont la majorité se trouve en plaine. L'agriculture biologique représente ainsi au total 11,8 % du total des entreprises agricoles suisses, a dit le directeur de Bio Suisse Daniel Bärtschi à Oberglatt ZH lors de la conférence de presse annuelle de Bio Suisse. «Presque un huitième de la surface agricole utile [12,5%] est maintenant de qualité bio. Nous continuons de chercher de nouveaux producteurs, en particulier en Romandie, et nous allons d’ailleurs y renforcer notre présence. »

Les statistiques du marché évoluent aussi très positivement. Le chiffre d’affaires des produits bio a dépassé pour la première fois les 2 milliards de francs (2,053 milliards). La croissance annuelle s’est montée à 223 millions de francs, soit 12.1 %. Le marché bio a établi en 2013 un nouveau record en réalisant une part de marché de 6.9 %, contre 6,3 % en 2012. Tous les produits ont pu augmenter aussi bien leur chiffre d’affaires que leur part de marché. Le segment des produits frais a réalisé pour la première fois un chiffre d’affaires de plus d’un milliard de francs et une part de marché de 9.1 %. Mais les biens de consommation préemballés – aussi communément connus sous le nom de produits de convenience – ont aussi progressé, et même légèrement plus que la moyenne avec une croissance de 12.4 %.

Cette évolution positive réjouit aussi le président de Bio Suisse Urs Brändli: «La demande pour les produits bio reste remarquablement bonne et sa couverture par la production suisse continue de progresser sans entraves.» Le Bourgeon satisfait déjà aujourd’hui aux plus hautes exigences, mais les défis sont clairs: «En tant que fédération nous sommes sans cesse au défi de tenir compte de nouvelles connaissances, d’identifier  les lacunes et de continuer ensemble – du producteur bio au commerce en passant par la transformation –  notre développement.»
 
Plus d'infos : le rapport 2013 à télécharger sur biosuisse.ch
 

10.04.2014

Réagissez à cet article/Vos commentaires
AOT km