Offre spéciale d'automne 2014

22.000 voix en faveur d'un changement de politique agricole

Auteur: Karin Heinze

Les 22.000 citoyens réunis le 22 janvier dernier près de la Porte de Brandebourg à Berlin, scandant « nous en avons assez», (sous-entendu 'assez de la politique agricole que l'on nous impose') ont bruyamment appelé la Ministre de l'Agriculture Ilse Aigner et le gouvernement, au changement. Cette manifestation d'une grande ampleur rassemblant diverses organisations et associations de citoyens, aura mobilisé beaucoup de monde dans toutes les couches de la population. Sous le slogan « nous en avons assez » en guise de protestation contre les OGM, l'industrie agro-alimentaire, et le dumping à l'exportation, elle s'est invitée au sommet des Ministres de l'Agriculture lors du Forum Mondial pour l'Alimentation et l'Agriculture (Global Forum for Food and Agriculture) au cours de la « Semaine Verte ». (Photo: les organisateurs ne s'attendaient pas à autant de monde : 22.000 participants)

 

 Le scandale de la dioxine a renforcé la présence des médias et les a poussés à s'intéresser encore plus à la cause des agriculteurs et des consommateurs. Mais il s'agit d'aller au delà de la simple manifestation de rue: la campagne de sensibilisation « Mon agriculture – notre choix » est là pour inviter les consommateurs à s'impliquer davantage dans l'agriculture biologique.

Ceux qui ont pris la parole au cours de la manifestation ont su trouver les mots qu'il fallait, ils ont utilisé des mots forts pour exprimer ce qui les écœurait. Les citoyens ne veulent plus de cette politique agricole allemande, européenne ni même mondiale. « Si nous ne sommes pas entendus cette fois-ci, nous reviendrons deux fois plus nombreux la prochaine fois » a martelé Hubert Weiger le président du BUND (Fédération pour l'Environnement et la Conservation de la Nature en Allemagne) lors du discours de clôture aux participants, qu'il a décrits comme des citoyens courageux. Il a plaidé comme beaucoup d'autres orateurs avant lui, pour un changement radical du système agricole, pour une agriculture plus juste, écologique, sans OGM, équitable, respectueuse des hommes, des bêtes, et du climat. (Photo : l'ambiance était bonne lors de la manifestation ainsi que du discours de clôture)


 

Environ 120 organisations et associations de citoyens avaient répondu à l'appel et se sont rangées derrière le slogan « nous en avons assez ». C'est la première fois qu'une manifestation qui a coûté 90.000 euros, a rassemblé les intérêts des producteurs et ceux des consommateurs de façon si étroite en prenant une ligne de défense unie, et qu'elle s'est montrée d'une telle envergure. De nombreuses personnes ont porté leurs préoccupations et leurs revendications dans la rue. Regardez quelques uns de leurs propos dans nos vidéos. (Photo : manifestation à grande échelle: des jeunes, des personnes âgées, diverses organisations et associations de citoyens, ... ensemble pour une meilleure politique agricole)



C'est à la classe politique de réagir maintenant: « Il ne s'agit pas d'effectuer à nouveau des contrôles stricts, c'est tout le système qui doit changer » a déclaré Felix Prinz von Löwenstein du Bund Ökologische Lebensmittelwirtschaft BÖLW (principale association allemande de producteurs, transformateurs et détaillants d'aliments biologiques); le système actuel repose sur l'élevage industriel, couplé à l'importation d'alimentation animale génétiquement modifiée; il est à la source de problèmes de santé publique tels que l'ESB (vache folle) ou du scandale de la dioxine; il nous donne l'exemple éthiquement inacceptable, de production et d'abattage de masse. (Photo : les gens sont scandalisés par la piètre nourriture qu'on leur donne- le bio est meilleur)
 


Le système qui est fait pour préserver les intérêts des grands groupes agro-alimentaires, et qui n'est maintenu qu'à grand renfort de subventions, a été dénoncé par plusieurs intervenants tels que Friedrich-Wilhelm Graefe zu Baringdorf (AbL) ou Marita Wiggentaler (Oxfam). « La politique est en dessous de tout, seuls comptent Monsanto et Co  », a déclaré Hubert Weiger. Les organisateurs s'attendaient à ce qu'il y ait entre 5.000 et 10.000 personnes. A la fin on a dénombré 22.000 manifestants et 70 tracteurs. (Photo : cérémonie de clôture à la fin de la manifestation Porte de Brandebourg)
 

Manifestation et revendications doivent se poursuivre : ce n'est que le prélude à d'autres actions. Avec la campagne www.meine-landwirtschaft.de, de nombreuses organisations voudraient se mobiliser pour qu'il y ait en 2013 une nouvelle répartition des subventions agricoles communes. (Photo : Les citoyens doivent continuer à s'impliquer dans l'élaboration des politiques agricoles communes au sein de l'UE)

07.02.2011

Réagissez à cet article/Vos commentaires
Fazer KM